Parker France

L'acier inoxydable ne suffit plus : l'industrie du pétrole et du gaz utilise des alliages anti-corrosion

EMEA_FR_Blog acier inoxydable_Plateforme petroliereL'acier inoxydable a transformé le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui, des équipements chirurgicaux aux batteries de cuisine en passant par les gratte-ciels. Il est présent dans nos vies quotidiennes et a un impact considérable sur un grand nombre d'applications industrielles. L'industrie du pétrole et du gaz ne fait pas exception. L'acier inoxydable s'est avéré très économique, pratique et fiable pour ses conditions de fonctionnement et ses méthodes d'extraction.

Pressions et températures de fonctionnement plus élevées

Même si le monde entier se tourne vers les énergies renouvelables, l'industrie du pétrole et du gaz reste un pilier de l'approvisionnement énergétique. De nombreuses réserves conventionnelles sont maintenant épuisées et les réservoirs de pétrole et de gaz situés dans des lieux inaccessibles et des environnements hostiles sont les nouvelles cibles d'exploration. Des pressions et des températures auparavant considérées comme non viables sont aujourd'hui des paramètres de fonctionnement courants. Les équipements et les technologies actuels atteignent leurs limites et l'industrie du pétrole et du gaz doit donc réfléchir à de nouveaux matériaux pour relever ces défis majeurs.

L'émergence de « l'alliage anti-corrosion »

Il y a près de dix ans, de nombreux producteurs de pétrole et de gaz ont commencé à spécifier et à utiliser des alliages anti-corrosion d'entrée de gamme, y compris des aciers inoxydables super-austénitiques, duplex et super duplex. Les défaillances des équipements existants en acier inoxydable (aux performances désormais insuffisantes) sont à l'origine de cette tendance. Le coût de la corrosion, son impact sur les ressources et sur la sécurité sont les autres facteurs qui motivent l'utilisation d'alliages anti-corrosion. Aujourd'hui, presque tous les producteurs de pétrole et de gaz incluent des alliages anti-corrosion dans leur portefeuille. Cependant, il reste beaucoup à apprendre sur la manière dont ils peuvent optimiser les performances et l'intégrité. Les alliages anti-corrosion d'entrée de gamme ne sont qu'une amélioration des nuances d'acier inoxydable traditionnelles utilisées depuis des décennies. Leurs performances sont limitées et ils ne permettent pas de résoudre tous les problèmes.

Satisfaire les exigences d'un environnement en constante évolution

EMEA_FR_Blog acier inoxydable_Tube inoxFig. 1 Tubes Parker en alliage à 6 % de molybdène

Au cours des derniers mois, nous avons observé une hausse de la demande pour des alliages spéciaux, notamment les alliages en nickel. De plus, pour la première fois les utilisateurs finaux souhaitent non seulement utiliser ces matériaux avancés, mais également bénéficier de méthodes de fusion spécifiques, de procédés de fabrication contrôlés et de méthodes complètes de test de la mécanique et de la corrosion afin d'assurer la performance optimale des équipements. Cela confirme une fois encore le fait que les environnements sont de plus en plus durs et les procédés de production de plus en plus exigeants.

Les applications onshore et offshore contribuent en grande partie à la hausse rapide de la demande pour des alliages anti-corrosion. La production onshore de gaz de schiste s'est développée ces dernières années sous l'impulsion des nouvelles technologies de forage disponibles, qui utilisent des matériaux avancés pour résister aux effets de corrosion extrême du gaz de schiste et des températures de service supérieures. Le marché offshore, en particulier celui de l'exploration en eaux profondes, émerge également avec le développement de la technologie sous-marine. Dans la mesure où ces deux secteurs vont se développer très rapidement, la forte demande pour des alliages anti-corrosion devrait persister pendant plusieurs années.

Riche de ses 40 années d'expérience des alliages anti-corrosion, la division Parker Instrumentation propose un large éventail d'équipements dans différents matériaux, notamment des nuances super-austénitiques (alliage à 6 % de molybdène), des aciers duplex et super duplex, des alliages cuivre et nickel (Alliage 400), des alliages en nickel (Alliage 825, Alliage 625, Alliage C276) et en titane. Nous disposons des connaissances et de l'expertise requises pour suivre le rythme du développement des alliages anti-corrosion et nous adapter à l'évolution des besoins du marché. Nous pouvons vous aider à forger votre réussite.

Tableau 1. Usages courants des alliages anti-corrosion. 

EMEA_FR_Blog acier noxydable_tableau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EMEA_FR_Blog acier inxydable_Clara Mayano

Article rédigé par Clara Moyano, Ingénieur Innovation - matériaux à la Division Instrumentation Europe.

 

 

 

De l'intérêt de la standardisation dans l'industrie du pétrole et du gaz

Les certificats matière 3.1 en libre service offrent un avantage concurrentiel

Catégories
Publications récentes de l'auteur

Parker contribue à la vitalité de son bassin d’emploi

Parker Hannifin, le leader mondial des technologies du mouvement et du contrôle, est basé à Contamine-Sur-Arve, en Haute-Savoie depuis plus de 25 ans. Son bâtiment abrite le siège social des...

L'acier inoxydable ne suffit plus : l'industrie du pétrole et du gaz utilise des alliages anti-corrosion

L'acier inoxydable a transformé le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui, des équipements chirurgicaux aux batteries de cuisine en passant par les gratte-ciels. Il est présent dans nos vies...

Parker et Nanfourma, histoire d'un partenariat fructueux

Le 22 juin dernier, la société nantaise Nanfourma a organisé pour ses 40 ans une journée technique en collaboration avec Parker Hannifin. L’occasion pour cette PME au savoir-faire unique dans...
Commentaires

Note to L'acier inoxydable ne suffit plus : l'industrie du pétrole et du gaz utilise des alliages anti-corrosion

Commenter





Captcha